Sic transit gloria mundi

J’ai créé cette œuvre le 3 juillet 2016. A cette date Hugues Capet était sacré roi des Francs en 987. Le 3 juillet 1315 Louis X, dit le hutin interdisait l’esclavage dans le royaume : "selon le droit de nature, chacun doit naître franc". Le 3 juillet 1423 Louis XI naissait à Bourges, surnommé  "l’universelle aragne". Je l’achevais le 4 juillet pour la sainte Élisabeth, reine du Portugal, devenue veuve elle entrera en religion et mourra en 1336.

Nous pensons à madame Élisabeth dont la cause de béatification a été ouverte en 1953 par le cardinal Feltin, réactivée en 2016 et soutenue en 2017. Avant d’être guillotinée elle rédigera cette prière à la prison du Temple : "Que m’arrivera-t-il aujourd’hui, ô mon Dieu, je l’ignore. Tout ce que je sais, c’est qu’il ne m’arrivera rien que Vous ne l’ayez prévu de toute éternité. Cela me suffit, ô mon Dieu, pour être tranquille. J’adore vos desseins éternels, je m’y soumets de tout mon cœur. Je veux tout, j’accepte tout, je Vous fais un sacrifice de tout ; j’unis ce sacrifice à celui de votre cher Fils, mon Sauveur, Vous demandant, par son Sacré-Cœur et par ses Mérites infinis, la patience dans mes maux et la parfaite soumission qui Vous est due pour tout ce que Vous voudrez et permettrez. Ainsi soit-il. »

"Je viendrai le placer au milieu de mon cœur. Mon cœur sera au milieu de la patrie, son courage sera inébranlable. L'innocence et la blancheur ont flotté à sa naissance et flotteront sur les cendres de son tombeau. Les jours d'orage et de deuil ne sont pas passés, je vous garderai et vous protégerai, ne craignez rien."

Notre dame le 3 juillet 1874

Mystère de l’incarnation

Devant votre Cœur Sacré

Que tout genou fléchisse

Tant aux cieux que sur terre

 

Tu n’adoreras que Dieu seul

Rappelons-nous cette vérité

Et songeons au passé

Afin que la mémoire perdure

 

Sic transit gloria mundi

Belle locution latine

Antique pratique romaine

Pour le général vainqueur

 

Un esclave à ses côtés

Rappelle-toi que tu dois mourir

Vanité toute humaine

Nous ne sommes que poussière

 

L’Eglise repris ce rite

Pour le pontife souverain

Lors de son intronisation

Un moine brûlant l’étoupe

 

Ainsi passe la gloire du monde

Car le couronné doit servir

Qu’il soit pape ou roi sur terre

Les honneurs vont au Ciel

 

Nous espérons le Lys

Et la clémence du Christ

Nous sommes dans sa main

Que votre gloire se manifeste

Tous droits réservés à Louis Chiren

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now