Saint Michel protecteur du royaume

Cette œuvre est née les 22 et 24 pour s’achever le 28 septembre 2019, veille de la dédicace de Saint Michel Archange. Le 22 nous fêtions saint Maurice. Général à la tête d’une légion romaine, il refusa de faire un sacrifice aux idoles avant le combat sur les directives de l’empereur Maximien par fidélité au Christ. Il sera exécuté avec ses légionnaires, solidaires de leur officier dans la foi. Nous commémorions aussi la naissance d’Anne d’Autriche, épouse de Louis XIII et mère du futur Louis Dieudonné, premier roi du Sacré-Cœur.

Le 24 septembre nous fêtions Notre-Dame de la Merci. La Sainte Vierge apparut sous ce vocable à saint Pierre Nolasque et Raymond de Peñafort ainsi qu’au roi d’Aragon. Elle leur suggérera de fonder un institut religieux qui aurait pour but de délivrer les captifs chrétiens sous le joug des Sarrasins occupants alors l’Espagne.

Le 10 août 1218 le roi Jaques d’Aragon créait l’Ordre royal militaire et religieux de Notre-Dame de la Merci. Ses membres avaient le privilège de porter ses armes. L’ordre se répandra sur la surface du globe et remplira sa mission avec dévouement. La fête mise à l’honneur par l’ordre sera étendu à l’Église universelle par Innocent XII au 17ème siècle. Enfin le 28 septembre nous fêtions saint Wenceslas, duc de Bohême martyr en 936, grand adorateur de l’Eucharistie.

(Texte manuscrit rédigé le 4 juillet 2017)

Les enfants du Sauveur ne seront jamais les enfants de Pluton.

Aussi la main tutélaire se tient prête à agir.

Le combat de Titan aura lieu au printemps.

La foi Angevine ira au vainqueur.

Espérance et charité sont les vertus qu’il faut.

Ne cessez jamais de croire au Très Haut.

Il viendra en un temps dévolu aux ténèbres.

Cris et pleurs parcourront la plaine.

L’hexagone meurtri sombrera dans la terreur.

Tenez bon peuple franc, la victoire est au bout.

À cette antienne de pleurs, le sang s’unira au courroux.

Juste et véhémente sera la complainte.

Le ciel en est témoin les justes auront la victoire.

Il faut beaucoup de courage et d’abnégation pour parvenir au but ultime.

La pensée dominante mènera la France à sa perte.

Abnégation, obligation, patience et probité, le bon peuple silencieux, celui de la France Éternelle attend le chevalier blanc.

Celui des prophéties qui agit en silence, le cœur plein de larmes.

Combien de temps faudra-t-il pour qu’advienne le tumulte.

Le Seigneur veille son amour est sans fin.

L’homme est son propre fossoyeur.

Sa soif de pouvoir, sa pensée vacillante exemptée de vertu, le poussent vers l’abîme.

Noir est son destin, les ténèbres le guettent.

Sans s’y attendre le chaos le saisira dans son sommeil.

Il sera trop tard, il pouvait s’amender.

Le gouffre est à sa porte, les cieux jetteront des larmes enflammées.

La mer se soulèvera, ses flots submergeront la plaine.

Les volcans cracheront le feu de leurs entrailles, il ne restera que cendre et poussière.

Au jour du jugement que penseront les mères.

Leurs fils pourfendus par la colère divine.

Pleurez pendant qu’il est temps, votre avenir est sombre.

Veillez et priez la Sainte Vierge Marie.

Cette œuvre vous représente l’Archange Saint Michel terrassant le démon. Le général des Armées Célestes brille de couleurs chatoyantes tandis que la bête immonde revêt des couleurs ternes, s’accrochant désespérément à la terre. Saint Michel tient dans sa main gauche le sceptre fleurdelisé, symbole du pouvoir royal concédé au roi lui accordant puissance et autorité. Qu’en cette dédicace de Saint Michel Archange le Très Haut nous accorde la délivrance du règne du prince des enfers car nous ne voulons pas être les enfants de Pluton. Qu’il nous donne le roi attendu par l’intervention de son général et de Sainte Jeanne d’Arc. Pour que triomphe les Cœurs Sacrés de Jésus et de Marie sur le royaume de France renouvelé.

C’est un combat millénaire

Que se livrent les anges

Saint Michel pour la terre

Le dragon dans la fange

Il mord la poussière

Dans son funeste dessein

Le bouc sème la misère

L’Archange tient notre destin

 

Le Christ donnait sa vie

Sublime marque d’Amour

Pour nous donner l’envie

De le suivre à notre tour

 

La Croix signe la Victoire

Sur la mort transformée

Offrant un promontoire

À nous de nous sauver

Le royaume disparu

Survit par un miracle

Et les anges déchus

Subiront cet oracle

 

Pourquoi détruire la terre

Votre châtiment est proche

Votre seigneur de guerre

Écrasé  sur la roche

 

Avant que tout finisse

Nous aurons la Victoire

Le triomphe des Lys

À Dieu toute la Gloire

 

Saint Michel a paru

Hommage au défenseur

Chanteront dans les rues

Les francs pour leur bonheur

Ordre royal de saint Michel par Louis Chiren, saint Michel au combat pour la France
quis ut Deus, par Louis Chiren, saint Michel Archange terrassant le dragon
Ordre royal de saint Michel par Louis Chiren, saint Michel au combat pour la France

©Tous droits réservés à Louis Chiren

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now