Le cerf et la Croix

Cette illustration a débuté le 21 décembre 2016 pour se terminer le 23 décembre. Trois jours de création, beau trio pour un hommage à l’ordre de la Sainte Trinité.

Commençons par ce cerf. Dans l’iconographie médiévale lorsqu’il est blanc il représente le Christ (voir saint Eustache ou saint Hubert).

Lorsqu’il boit à la fontaine il symbolise les chrétiens qui se purifient par l’eau du baptême. Il figure dans les scènes bibliques notamment avec Noé dans l’arche du salut.

Le cerf chasse le serpent, figure du démon. Au moyen âge, la population l’admire, il anime de nombreuses légendes. Enfin il est le roi de nos forêts, un animal majestueux, imposant, créature magnifique né de l’esprit divin. Pas étonnant qu’il fut chassé par la noblesse et les rois de France comme un trophée de choix.

Ce cerf est représenté au naturel, la Croix de l’ordre de la Très Sainte Trinité plane entre ses bois.

Saint Félix de Valois avait eu la vision ce miracle et fondé avec Jean de Matha l’ordre des trinitaires.

Notre siècle remet en question cette histoire, assurant que c’est une légende (une de plus). En attendant, l’ordre trinitaire fut destiné au rachat des chrétiens captifs tombés aux mains des Maures (nous en aurions bien besoin de nos jours).

Il fut approuvé en 1198 par le pape Innocent III et en 1666 par le pape Alexandre VII.

Louis XIV intervint en personne auprès de Rome pour défendre la mémoire de saint Félix de Valois, prince de sang.

Il restera au martyrologe romain jusqu’au règne de Paul VI.

Dans cette longue épopée de la France catholique et royale, que de richesses innombrables. De quoi refaire une éducation complète quand la nouvelle France émergera du chaos. Méditant sur les cahiers de l’amour du fils spirituel du Padre Pio, le docteur Luigi Gaspari. Je me suis aperçu d’un petit clin d’œil du Ciel.

En effet cet homme était né le 9 avril 1926 à San Felice sul Panaro. Puis il résidera via San Felice à Bologne.

En ce siècle où l’homme est esclave au combien du péché, où le démon nous tient dans ses chaines par tous les artifices en sa possession. Le trésor laissé par le Sacré-Cœur de Jésus via le padre Pio au docteur Gaspari ne devrait-il pas nous libérer de nos chaines d’esclaves en nous innondant de son amour par le roi à venir ?

C’est une espérance salutaire pour un avenir meilleur. Que la Très Sainte Trinité nous exauce, saint Félix de Valois, relevez votre ordre afin que sa vocation apporte comme hier ses fruits de salut.

Tous droits réservés à Louis Chiren

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now